Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 22 novembre 2017

Hommage à nos magistrats

Il existe à Lyon une association unique en France : le Conseil lyonnais pour le respect des Droits.

Cette association a pour mission d'exercer une vigilance de citoyens lors des audiences en comparution immédiate. Un de mes amis, membre de ce collectif, m'a invitée récemment à assister à une de ces audiences.

J'ai été impressionnée.

J'ai été impressionnée par la qualité professionnelle de tous les intervenants dans ce tribunal : une justice qui n'est pas expéditive même quand, c'est arrivé pour la première affaire de cette audience, l'affaire ne relevait pas du tribunal mais a quand même occupé une heure de temps...

Deux jeunes hommes, qui auraient pu avoir été mes élèves - pas spécialement issus de classe sociale défavorisée, sans casier judiciaire-  m'ont posé question. Tous deux avaient en commun d'avoir commis des délits par ... dépit amoureux, leurs copines les avaient quittés.

Le premier avait  mis le feu à un matelas dans la cage d'escalier de l'immeuble de son ancienne amoureuse, le second à la sortie de la boîte de nuit où il avait été rejeté, a mis le feu à une voiture avec une canette bourrée d'un chiffon et d'essence. Une voiture au hasard...

Deux garçons qui m'ont fait penser à mes élèves.

Deux garçons à qui on n'avait jamais dû dire non.

Le tribunal, pour certains, est le premier lieu où certains rencontrent une autorité.

Autorité exercée avec fermeté par le tribunal dont le président a dit aux accusés des vérités qu'ils auraient dû entendre avant.

Beaucoup de respect même du procureur qui tenait le langage de la fermeté mais sans enfoncer...

Une vrai justice, qui prend son temps et traite correctement les affaires qui lui sont soumises.

Oui mais si arrivent devant les tribunaux plus d'affaires qu'ils n'ont le temps d'en traiter... correctement... il ne faut pas s'étonner qu'on constate des dysfonctionnements... que certains souhaiteraient peut-être voir réglés de manière plus expéditive.

 

Les commentaires sont fermés.