Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 10 août 2014

10 août 1914

Je poursuis la publication des lettres de on grand-père même si leur intér^t est inégal… Devoir de souvenir.

Rilleux 10 aout 1914

 

Chere femme, Chères soeurs

 

Avez-vous reçu ma lettre de vendredi. J'espère que oui d'autant plus que j'en ai envoyé une a l'oncle Marie D. aujourd'hui ou je lui dit a peu près la même chose.

Je vous en écris une seconde fois afin de vous prévenir et que vous le préveniez aussi que j'ai changé de compagnie, je suis maintenant à la quatrième 4ème 1er bataillon d'Afrique. Cette fois je crois que mercredi nous partons pour ? (destinations probablement la Belgique où va se trouver le grand coup de tampons avec les armées Anglo-Franco Belge et les Allemands Je vous rapporterai quelques oreilles de Prussiens.) Ne vous faites pas de mauvais sang. Vous verrez que la fameuse classe 10 reviendra intacte.

Je ne vous en dit pas plus long pour le moment. Dites moi un peu ce qui se passe à ST D. Je vous embrasse toutes. 

H.Mermin

3è Z 4ème Compagnie

Ecrivez toujours les lettres suivront toujours.

compiegne_14.jpg

mardi, 29 juillet 2014

Mon centenaire

Quelle absence ! On finit par oublier...

Oui je ferai un compte-rendu de mon séjour en Alsace et de "la rencontre" avec Doume et Alsa.

Pour le moment je suis noyée dans les confitures à cause des fruits  qui m'arrivent de partout tant ils sont abondants cette année.

Mais aussi je me promets de commémorer à ma manière le centenaire de 1914 car c'est l'année oùmes grands-parents se sont mariés, en mai. Mon grand-père étant parti à la guerre en août et ayant été tué en novembre, mon père et ma fratrie doivent leur existence aux trois mois que mes grands-parents ont passé ensemble. 

 

7 août 1914

Comme annoncé voici la première lettre de mon grand-père parti à 24 ans, marié depuis six mois à la guerre.

La plupart des lettres sont écrites au crayon à papier donc certains mots sont illisibles : gros travail de déchiffrage ! Il faut également savoir qu'elles ne comportent aucune indication des lieux où elles ont été écrites car c'était interdit de le mentionner… Celles qui lui étaient expédiées, j'en ai retrouvée une seule d'une tante,  étaient adressées à Satonay, lieu de son incorporation. Je n'ai retrouvé aucune lettre de notre grand-mère...

Mon grand-père avait fait ses trois de service militaire obligatoire chez les Zouaves à Bizerte (Tunisie). Il en était rentré en décembre 2013.

Les Zouaves étaient constitués de Français et d'Africains : c'étaient vraiment les régiments "chair à canons". D'où la mort de mon grand-père dès le début de la guerre 

J'ai laissé les fautes d'orthographe… En fait il y en a plutôt moins que dans les dernières copies de mes élèves ! Il avait quitté l'école à 12 ans après son certificat d'études.

vendredi 7août 1914

Chere femme, chères soeurs,

Je vous écrit encore de Sathonay où nous sommes encore pour 5 ou 6 jours. Je crois qu'après nous serons dirigé sur le camp de Châlons et peut-être de là en Belgique. Ne vous faites pas de mauvais sang pour moi. Nous sommes tous gais et il faut que chacun fasse son devoir. Hervé lui-même a demandé à marcher. Vous avez dû apprendre par les journaux que la Belgique est attaquée par les allemands, je crois que nous irons en Belgique.

Et vous vous comment arrangez-vous votre petite vie, est-ce que tout commerce est arrêté ?

A-t-on pris le cheval de l'oncle, et a-t-il pris mon mulet ?

Que disent les gens de la guerre ? Quel est leur état d'esprit ?

Ne vous fiiez pas trop aux nouvelles des journaux, une bonne moitié est fausse, neamoins il semble bien que ça ne tourne pas à l'avantage de l'Allemagne, si on l'écrase ça fera le bonheur du peuple allemand lui-même, il sera débarrassé de son autocratie militaire c'est pourquoi les socialistes eux-mêmes marchent. Que voulez-vous la guerre fera des victimes mais du mal viendra le bien, l'Europe sera débarrassée de ce régime intolérable pourra s'occuper d'organiser un régime meilleur. 

Recrivez moi vite et adressez moi votre lettre toujours

3è Zouaves 20 éme compagnie Sathonay Ain

Ayez confiance, nous nous reverrons bientôt et je vous donnerai le plus souvent possible de mes nouvelles. 

Ma chère Marie a t on pris le mulet de ton père, si oui recommande a ton oncle qu'il lui prête le notre.

Je vous embrasse toutes de tout coeur.

Vite de vos nouvelles.

H Mermin