Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 17 novembre 2016

Un mariage vite décidé

Si mon grand-père paternel a été tué au début de la guerre en 1914, quelques mois après son mariage, mon grand-père maternel en est revenu. Comme beaucoup d'autres soldats il s'est marié au cours d'une permission.

Voici comment il annonce son mariage dans une lettre :

"Malheureusement par des circonstances indépendantes de notre volonté nous n'avons été fixés sur la date de notre union qu'une heure avant la célébration du mariage ! Et je repartais au front le lendemain il nous était donc matériellement impossible de vous prévenir."

Une photo faite le jour du mariage, ratée dit-il dans la même lettre, et à son retour une autre plus réussie.

 

Numériser 3.jpeg

Numériser 2.jpeg

Cette grand-mère exerçait  un métier qui a disparu : elle était dame de compagnie d'une riche américaine vivant à Paris. Elle l'accompagnait partout, y compris chez les grands couturiers, et portait les robes signées Poiret dont sa patronne ne voulait plus.

Commentaires

On sent bien l'urgence du moment dans le regard des mariés sur la première photo tout comme l'apaisement et une sorte de sérénité dans celui de l'autre cliché.

Une légende (?) familiale me donne une aïeule Dame de compagnie de l'impératrice Eugénie, s'il vous plait :)

Écrit par : anne | jeudi, 17 novembre 2016

Merci beaucoup de nous raconter cet épisode de la vie pour un mariage vite expédié. Mais mariage quand même et des circonstances difficiles. Bon dimanche.

Écrit par : Elisabeth | dimanche, 20 novembre 2016

Écrire un commentaire