Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 18 août 2009

Faire-Part de naissance

wp8c8798ab_0f.jpg

L'École des Grands-Parents du Rhône a enfin son site.

C'est une vieille histoire. On parlait de cette création de site depuis plus de deux ans.

Les compétences en informatique sont rares dans la génération des grands-parents.

Il a fallu qu'arrive Yves, le capitaine. Tout en surveillant le gouvernail de son bateau il est arrivé à troquer sa casquette de capitaine contre celle de Webmaster et vient de mettre en ligne notre site sur lequel je vous invite.

École des  Grands-Parents

c'est ICI.

mardi, 07 juillet 2009

Si vous passez à Lyon en juillet...

Si vous passez à Lyon en juillet, ne manquez pas l'exposition de Mehdi.

 

affiche 02.JPG

EXPOSITION
MEHDI CHOUROU



Exposition du 10/07 au 31/07
Vernissage le 10 juillet à 19h
Le Remonte Pente
112, montée de la Grande côte, 69001 Lyon
Ouvert de 10h à 00h00, du mardi au samedi
Tel : 04 27 02 82 86

 

mardi, 28 avril 2009

Un passage obstrué

Il n'est pas trop dans mes habitudes d'évoquer un passage que je ne ferai pas tant je n'en ai jamais eu l'occasion. C'est pourtant ce qui arrive à ce jour.

C'était pourtant un passage programmé, celui vers un nouveau blogue, écrit par quatre lyonnais et piloté par un jeune élu. Un titre qui disait son ambition "Eurogaules", voyez que vous pourrez le retrouver. Je me précipite donc pour le lire dès l'ouverture et, patatras, c'est là que je me suis "encoublée". Le texte de mise-en-bouche présentait l'un des quatre co-signataires puis une interview de Francis Lalanne à l'occasion d'un match de rugby. C'est alors que j'ai eu l'outrecuidance de formuler le souhait de lire des articles plus consistants, des articles de fond. Renvoyée dans les cordes, la Rosa. Tout faux, une grincheuse dépourvue d'humour. 

J'aurais dû me souvenir que l'arrogance est le propre de la jeunesse. Comme j'aurais dû me rappeler cette remarque  d'une jeune journaliste venue m'interroger et me disant que  j'étais atypique dans la blogosphère lyonnaise. Traduisez "à Disneyland vous êtes le dinosaure". 

Donc je ne mettrai pas le lien de ce nouveau blogue censé éclairer notre réflexion pour les élections européennes car je sais que, vous aussi, avez atteint, pour la plupart, l'âge canonique au sens étymologique, à savoir

"Âge canonique, âge minimal de quarante ans imposé aux servantes des ecclésiastiques"... l'âge auquel elles étaient supposées ne pas coucher avec le curé je présume.

Oui Aliscan, même toi tu as un âge canonique ! Donc la politique ludique c'est pas pour toi !

samedi, 25 avril 2009

Avec la Taupe, sauver le patrimoine lyonnais

Signalé par Antoine Forcès

cette pétition de la taupe pour sauver des souterrains lyonnais.

Les Arêtes de Poisson

Dans le souci d'améliorer la vie urbaine de Lyon, la COURLY a voté le percement d'un nouveau "tube" venant compléter le tunnel de la Croix Rousse. Malheureusement c'est sans compter le patrimoine souterrain que peut traverser ce nouveau tunnel.

Le réseau souterrain dit des « Arêtes de Poisson » , ou « réseau des Fantasques » constitue une part importante du patrimoine lyonnais méritant d’être respecté et protégé. 

En effet ce réseau de galeries du XVIIe siècle probablement militaire est unique en France ; composé d’une arête centrale et de 34 galeries latérales qui serpentent du « Gros Caillou » jusqu’à la place Louis Chazette. 

À ce jour aucun spécialiste n’a pu étudier sérieusement ce réseau et son histoire; de nombreuses hypothèses s’entrecroisent.
Ainsi des souterrains plus petits mais de forme semblable existent dans le nord de la France et servirent de catacombes romaines; hors plus de 5m3 d’ossements anciens furent découverts lors de la rénovation du réseau en 1959. 
Des souterrains romains furent- ils réutilisés par les militaires au XVIIe ? 

Aujourd’hui, c’est l’ensemble de ces galeries qui risque de disparaître si nous n’arrivons pas à faire entendre un cœur de voix soucieux de la préservation d’un patrimoine probablement millénaire. 

Nous n’espérons certes pas empêcher le percement du second tube du tunnel de la Croix-Rousse mais nous exigeons que les associations de protection du patrimoine souterrain et les personnes passionnées par ces lieux puissent rencontrer les responsables des travaux afin d’être informés de leur évolution. 

Aidez nous à obtenir un droit de regard sur cette irréversible atteinte au patrimoine qui sinon risque fort de pousser son cri d’agonie, inaudible, sous les coulées de béton… 

Défendez avec nous votre patrimoine et votre histoire en signant la pétition !! 
Merci! 


mercredi, 22 avril 2009

Bienvenue chez les Cataphiles

L'exposition "Lugdunum l'obscure" nous a valu de très sympathiques visites. Entre autres celle d'un jeune homme charmant, cataphile et photographe, qui se surnomme lui-même "la taupe".

Il est venu aux Xanthines accompagné d'un responsable de l'OCRA, association lyonnaise qui s'intéresse aux souterrains de Lyon, essayant de les faire connaître. Entreprise apparemment bien compliquée qui se heurte à de nombreux interdits. Dans notre société aseptisée descendre dans un souterrain devient un risque difficilement acceptable. Et puis ne sont-ils pas un peu suspects ces gens qui aiment vivre et déambuler sous terre, sans même l'alibi du sport et de la découverte de la nature comme pour les spéléologues ?  A quels rites mystérieux se livrent-ils ? Les fantasmes qu'il traînent dans leurs déambulations ne sont certainement pas pour les faire bien voir des différentes instances lyonnaises. Mais ils font rêver la profane que je suis. Quelle femme n'a pas un jour  imaginé trouver  au bout d'un labyrinthe un surprenant minotaure ?

Merci à La Taupe de m'avoir autorisée à publier ses photos.

aq07.jpg
aq34.jpg
aq35.jpg

 

 

dimanche, 05 avril 2009

Le mur de Mehdi

122 montée de la Grande-côte

le mur de Mehdi vous attend.

 

le mur des autres.JPG

 

"La peinture est un voyage intérieur coloré par les scènes du monde."

samedi, 04 avril 2009

PAG, les cafés et le voyage...

41C7A7QRN9L._SL500_AA240_.jpgRessusciter un défunt café lyonnais. Tel est le sujet du dernier récit de Pierre Autin-Grenier. À consommer sans modération. S'enivrer sans réserves de la truculence du verbe et fumer sans crainte la cigarette du souvenir. La seule qu'on puisse savourer sans répréhension.

Le livre s'appelle "Friterie-Bar Brunetti". C'est un café aujourd'hui disparu, situé dans les années 60 rue Moncey, soit dans le quartier de la Guille, notre quartier de la Goutte d'or. Pour PAG, le café de sa jeunesse. Une scène de théâtre ce café, fréquenté exclusivement par des clients réguliers qui tous, comme Pierre, y avaient leurs habitudes. Des vrais personnages et même réellement de théâtre comme Myriam Boyer. Tous plus pittoresques et attachants les uns que les autres. Pierre Autin-Grenier les fait revivre, leur empruntant leur langue mêlée de ses grains de poésie qui lui sont si personnels.

Parmi eux, il en est un qui occupe une place importante et qui m'a particulièrement touchée, et pour cause, c'est le grand Raymond car le grand Raymond, lui, il fait voyager... Il raconte son Indochine.

"Sûr, il ne faut pas le brancher bourlingue trop souvent le grand Raymond, avec son bagout et bien lancé

il peut vous tenir sous le charme une éternité. À ce moment, que  se soit grisaille et gadoue partout, qu'il pleuve ou qu'il vente sur le pavé, dans notre palace de paumés, tout, soudain se met à briller. C'est bateaux chargés à débord de contrebande accostant nuitamment à d'incertaines calanques, boucaniers borgnes, grappins d'abordage, cargaisons mirobolantes !"

Ainsi, aventure comparable à celle des Olibrius de l'Utopie (sur ce blogue et sur d'autres) le grand Raymond embarque tout le monde dans ses voyages.

"L'un dans l'autre vous l'aurez compris, le plus beau de l'histoire c'est que tous les Brunetti se trouvent embarqués ensemble sur le même bateau les jours de gloire où Raymond larque les amarres ; des Byrrh aux sylvaner, des Dubonnet aux beaujolais et jusqu'aux Pschitt citron suceurs de glaçons qui font partie du décor, pas une tablée ne voyage autrement qu'en première. C'est "Connaissance du monde" en eastmancolor et sans décaniller de son tabouret, comme qui dirait les Sept Merveilles à portée du premier trinqueur venu. À quoi bon dès lors se transbahuter aux antipodes, je vous le demande, si c'est pour y retrouver ce que l'on a en somme sous la main ?" (et toc, pour Rosa).

PAG nous livre ensuite sa philosophie sur les voyages autour d'un verre. Philosophie que je ne suis pas loin de partager.

"Maintenant écoutez-moi, voici une vérité dont je puis vous assurer pour l'avoir de longtemps éprouvée : on ne voyage bien en fait qu'au café, en compagnie d'un panaché, d'une verte, d'un Cinzano ou d'un petit noir arrosé si vous préférez ; un modeste reginglard de charbonnier ferait d'ailleurs tout aussi bien l'affaire. (...) Qu'importe alors le temps qu'il fait sur les boulevards ; voyageur sans valise livré à la méditation et à de mulyiples découvertes, seul, vous explorez la profondeur du monde à l'abri des gesticulations insensées du dehors qui sans cesse l'efface au profit de mille grimaces."

En fin je partage complètement son coup de gueule contre les réglementations excessives de nos hygiénistes qui menacent ces lieux de vie indispensables : les bistrots.

"Quand il sera formellement interdit de fumer dans nos bars-tabacs et qu'on ne pourra s'y enivrer qu'à l'eau de javel du robinet ou au pepsi-cola, alors le complot des bourgeois, des beaufs, des banques et des charognards de l'immobilier aura bel et bien abouti et, à Dieu ne plaise !, les bourgeois, les beaufs, les banques et les charognards de l'immobilier auront finalement  fait la peau à nos derniers bistrots."

Pas encore ! À Lyon le café de La Cloche a résisté aux charognards de l'immobilier grâce à la mobilisation de ses clients et continuera de servir le meilleur vin chaud de la ville.


Bon Anniversaire PAG

 

f6fe18c9e9cd8d5270215cc554f496a0.jpg