Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 juin 2011

Ascension

456px-AscensionPeruginMBALyon.jpg

Cette Ascension du Christ est un très beau tableau du Pérugin. Peintre de la Renaissance italienne, le Pérugin a été un contemporain de Léonard de Vinci. Nous avons la chance de pouvoir l'admirer au musée des Beaux-Arts de Lyon.

Depuis quelques années, à Lyon, ce week-end de l'Ascension est consacré aux Nuits sonores, important festival de musique électronique... 

J'ai préféré pour ma part entendre "La Cantate des Vivants", oeuvre d'un compositeur lyonnais, Henri Dumas. Le concert m'a réconciliée avec la musique contemporaine. 

Affiche_Cantate_des_vivants_2_jpg-53231.jpg

vendredi, 27 mai 2011

Elles l'ont fait...

Rétribuées 50 fois moins que les hommes, les filles de l'OL ont remporté la coupe des championnes d'Europe... Roso qui est un vrai amateur de foot pas macho, a regardé le match en s'énervant autant que pour les garçons.  Comme quoi l'égalité existe ! De quoi donner du grain à moudre aux féministes qui se sont réveillées avec l'affaire DSK.

afp-glyn-kirk-la-joueuse-de-l-olympique-lyonnais-wendie-renard-celebre-son-but-lors-du-match-con.jpg

Et ça, c'est vraiment du "café du commerce" !

Au fait, si je m'achetais un maillot de l'équipe de filles ?

 


jeudi, 26 mai 2011

Journal extime...

"Journal extime," opposé au journal intime : c'est ainsi que kl loth, auteur de Daily Life, définit son blogue.

J'aime beaucoup cette vision du blogue que je partage.

Ce qui n'empêche pas, pour elle comme pour moi, les interrogations sur le devenir d'un blogue...

Durer dit-elle... Elle a la chance d'avoir un blogue quasi professionnel, ce qui n'est pas mon cas.

Il y a quelques jours, j'ai renouvelé mon abonnement à Blogspirit pour un an : c'est l'occasion ou jamais de s'interroger sur la durée.

Durer, pour quoi faire ?

Kl Loth note la concurrence faite à la blogosphère par Facebook.

J'ai moi aussi l'impression que la blogosphère est moins animée qu'à mes débuts. Illusion sans doute. J'y passe moins de temps...Je vois disparaître des blogueurs et ne pars plus en chasse de nouveaux blogues. Ma vie a changé. Le blogue ouvert au début de ma retraite pour remplir mes journées et remplacer les échanges de la salle des profs, se trouve aujourd'hui en concurrence avec une multitude d'autres occupations.

Pourtant je tiens à ce tête à tête avec le clavier et à vos visites. "Journal extime" : on retrouve en consultant ses archives, les centres d'intérêt et objets d'une actualité parfois, oh ! combien éphémère ! Mais ces petits riens mis bout à bout font une vie.

51WORddEY6L._AA1128_.jpg

lundi, 23 mai 2011

"Aller aux racines du rêve"

Je pense que l’on peut vivre avec notre temps, être conscient que tout n’est pas possible tout en conservant ces idéaux portés par « les anciens » comme une philosophie de vie.
La lucidité n’empêche nullement le rêve et certaines mesures prises au début des années 80 sont maintenant devenues un héritage moral et culturel dont nous pouvons être fiers.

Écrit par : Louis-Paul | mercredi, 11 mai 2011

J'avais beaucoup aimé ces propos de Louis-Paul,

l'optimisme n'est pas une attente béate quand il est associé à la lucidité. Il relève de la volonté et non du pessimisme démobilisateur et par conséquent inutile.

Bien pour un lundi.

Il rejoint les propos de Jean-Marie Petitclerc, éducateur de délinquants, bien connu à Lyon...

vendredi, 20 mai 2011

La drague lourde...

L'affaire DSK nous a permis de suivre un certain nombre de débats sur la "drague lourde" qui serait aujourd'hui assimilée au harcèlement. J'adore cette sémantique moderne qui laisse supposer qu'il existerait une "drague légère" ... Quand j'étais jeune toute drague me paraissait lourde. Ce serait d'ailleurs le sport national des hommes de ma génération, à laquelle appartient DSK, et ce serait en voie de disparition... J'ai pour ma part  épousé un homme aux antipodes du dragueur.

Cela fait remonter des souvenirs mais aussi des interrogations...

Certes, la drague c'était pénible... Je me souviens de cette  époque, où, garçons et filles, étaient élevés séparément... pour nous, les filles, le leitmotiv était "méfiez-vous des garçons, ils n'en veulent qu' à votre pucelage". Je ne pense pas exagérer en disant que les mères d'avant 68 étaient les mères arabes d'aujourd'hui. Mais, en même temps, on nous encourageait à la coquetterie , pour la bonne cause, à savoir le mariage : il fallait harponner le garçon, le bon bien sûr et au bon moment... D'où notre comportement parfois ambigu qui faisait de nous, à notre insu, des allumeuses... Quant aux garçons ils étaient redoutables en bande : il leur fallait affirmer leur virilité... C'était à celui qui draguait le plus lourdement. Même à la Fac j'ai souvenance de relations amicales difficiles avec la gent masculine.C'est peut-être ma mémoire qui me trompe...En 68, c'est vrai, les relations entre garçons et filles ont commencé à changer.

Et puis un jour, sans qu'on l'ait vu venir, la drague a disparu... On a vieilli, on est devenue transparente...Dans les bons jours on se dit qu'on se sent mieux et plus libre, dans les mauvais on a un petit pincement au coeur.

On se console en faisant la grand-mère, comme moi ce week-end en Haute-Savoie avec ma petite-fille...

mardi, 10 mai 2011

Anniversaire

Depuis toujours la marche du temps et des hommes a été marquée par des périodes plus ou moins longues de recul, voire d'anéantissement, ou, au contraire, par de grands moments qui ont éclairé l'avenir et  qui sont devenus des repères intangibles. Ces grands moments ne constituent pas seulement des dates dans les livres d'Histoire que les professeurs font apprendre aux écoliers. Ils sont le produit de l'action des hommes, et particulièrement celui de la rencontre entre la volonté, le courage et l'enthousiasme d'un peuple et le destin d'hommes et de femmes qui ont pressenti les lignes de force des mutations à venir, qui ont su les orienter et les sublimer.

Pierre Mauroy

samedi, 23 avril 2011

Belle fête de Pâques

Mauritan soleil.jpg

Belle fête de Pâques à tous.

Pour les chrétiens,

c'est la célébration d'une Parole encore vivante 

au-delà de la mort.

Pour tous, le symbole du renouveau

et de l'espérance.

Pâques, c'est un passage

donc un peu la fête de ce blogue.